Mastodon : d’où vient l’engouement soudain pour ce nouveau réseau social ?

Avec son gros mammouth en guise de logo, Mastodon est le dernier réseau social à la mode. En moins d’une semaine, ce clone de Twitter, lancé il y a six mois dans l’indifférence quasi générale, a vu son nombre d’utilisateurs presque quadrupler pour atteindre aujourd’hui les 130.000 inscrits.

Du jamais-vu dans l’histoire d’Internet. Si bien que son fondateur, Eugen Rochko, a dû se résoudre mercredi 5 avril à clôturer les inscriptions, du moins temporairement, pour éviter que les serveurs ne lâchent, alimentant encore un peu plus l’emballement et la curiosité suscités par ce réseau social auprès des internautes, notamment en France.

Le bonheur des uns fait le malheur des autres, Mastodon n’avait toujours rouvert ses portes ce dimanche. En attendant, petite visite guidée, histoire de vous faire patienter.

Le réseau social du pachyderme est un cousin pas très éloigné de celui de l’oiseau bleu. Comme lui, Mastodon est un service de “microblogging”. Autrement dit, une plateforme permettant d’échanger en temps réel des messages courts, en les accompagnant de contenus multimédias (image, vidéo, GIF, etc.). Petit plus par rapport à Twitter, il est possible de masquer un contenu, une image ou un texte, qui ne s’affiche qu’en cliquant sur un bouton. Idéal pour parler d’une série sans risquer de “spoiler”, ou encore pour partager des images sensibles à ne pas mettre sous le nez de n’importe quel utilisateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *